Caty Dethy

C'est en 1988, lors d'un stage dans un foyer pour malades mentaux adultes, durant mes études de psychologie, que j'ai découvert le modelage de la terre.  En effet, dans cette institution, les patients avaient la possibilité de participer à un atelier de céramique animé par un artiste.  En tant que stagiaire, je les accompagnais dans cet atelier.  C'est là que j'ai touché de la terre glaise pour la première fois.  J'ai d'emblée été séduite par le contact avec la terre.  J'ai découvert une aventure au « pays de moi-même ».  Plaisir du langage des mains : sentir, palper, triturer, lisser, enfoncer, pétrir la terre, y laisser ma trace. 

Ce fut une expérience essentielle et déterminante pour moi.  Je me suis alors inscrite dans divers cours de céramique (Atelier Paloke à Bruxelles et Académie Buissonnière à Enghien), puis au cours de sculpture de l'Ecole des Arts de Braine-l'Alleud. 

Le modelage de la terre m'a mise en contact direct avec l'image de mon corps, mon intériorité, mes pulsions, mes émotions et mes fantasmes.  En modelant des figurines féminines, c'est moi-même que je découvrais. Quelque chose de moi se racontait au travers du jeu des mains dans la terre. 

Au départ, je modelais la terre uniquement pour mon plaisir, mais peu à peu est né le désir de montrer mes créations, et j'ai commencé à exposer mes sculptures en 1997.